Logo/BanniÈ

L'élevage

L'apiculture

L’humain, qui s’approprie les fruits d’un dur labeur qu’il n’a pas effectué lui-même, a tout intérêt à ne donner qu’une définition partielle de l’apiculture. Il se persuade que son intérêt coïncide avec celui des abeilles et de l’humanité toute entière. Or, si on se place du point de vue des abeilles elles-mêmes, si elles étaient libres de disposer de leurs productions, il semble évident qu’elles n’en feraient pas don à leur exploiteur.

L’apiculture est en réalité une activité humaine consistant à exploiter la force vitale d’une autre espèce (les abeilles) en vue de lui confisquer le produit du labeur de toute une vie entièrement consacrée à la survie de son espèce.

C’est par la duperie (concrétisée par l’emploi de hausses grillagées) qu’elles sont contraintes de produire un surplus et c’est par le vol pur et simple qu’elles se voient démunir d’une partie, voire de la totalité de leurs productions.

Et c’est en masquant cette réalité que l’exploiteur convint le consommateur et le citoyen de sa prétendue bienfaisance.

Abolir l’apiculture, pourquoi ?

- Parce qu’obtenir quelque chose par le vol n’est pas moralement soutenable ;

- Parce que la raison de vivre d’une abeille est de participer à la vie de l’essaim en œuvrant jusqu’à sa tâche ultime de butiner et ce, jusqu’à ce que mort s’en suive ;

- Parce que l’abeille est un être dévoué entièrement à la vie de l’essaim auquel elle appartient. Et que cet essaim est un super organisme lui-même voué à perpétuer l’espèce ;

- Parce que le miel (produit de régurgitations successives d’abeille en abeille du nectar récolté, mêlé à de l’eau, de la salive et des sucs gastriques) et les autres produits des abeilles sont indispensables à la survie de LEUR espèce ;

- Parce que les abeilles représentent la très grande majorité des insectes pollinisateurs de notre planète ;

- Parce qu’elles pollinisent une large majorité des végétaux rendant possible leur reproduction par zoogamie ;

- Parce que les végétaux sont indispensables au maintien de toute Vie sur Terre ;

- Parce que nous avons davantage besoin de pollinisation (travail titanesque s’il devait être entièrement réservé aux humains) que de miel ;

- Parce que la consommation de miel, vitale pour les abeilles, ne saurait être en aucune manière une nécessité pour l’humain qui satisfait une simple gourmandise.

=> Lire la suite : L’abolition de l’apiculture


Suivez nous
sur les réseaux sociaux

Partagez cette page avec vos ami(e)s en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus

Plan du site - Adhérer - Faire un don - Mentions Légales
Site créé par Monwebsurmesure

© PACTE - 2017/19