Logo/BanniÈ

Le secondaire (collège et lycée)

4. Suppression du brevet et du BAC. Orientation

Le brevet des collèges sera supprimé car il n'a aucune fonction. Economie de temps et d'argent. Le premier palier d'orientation restera la fin de la troisième pour celles et ceux qui voudraient partir en CAP, avec une réelle motivation derrière : rentrer dans la vie active le plus tôt possible. Ce ne sera pas une question de niveau mais de motivation. L'idéal serait que les adolescent(e)s restent égaux en statut et fréquentent le même établissement qu'ils soient en CAP, en filières pro, techno ou générale. La mixité est le gage de la cohésion de la société. On doit en finir avec les discriminations socio-professionnelles qui commencent dès cet âge-là ! Cela permettra d'organiser des échanges inter-classes enrichissants, les uns allant voir ce que font les autres. Pour ce faire, il faudra imaginer de grandes cités scolaires à l'architecture humaine, dans un cadre verdoyant à l'image de certains campus universitaires, où tou(te)s se croisent mais ne se toisent.

Le BAC sera supprimé ce qui débloquera de façon spectaculaire la pédagogie dans les lycées trop hantée par le bachotage. Grâce à de nombreuses sorties et à des intervenants invités dans les classes, les élèves affineront leurs projets professionnels. L'orientation se fera au vu des bulletins de Terminale (déjà le cas avec l'APB). Celle-ci se terminera par un simple passeport noté A, B ou C... Oui à l'ABC et non au BAC ! Car le BAC aujourd'hui, on le sait, n'a plus lieu d'exister. Des formations sans BAC existent et le Bac seul ne suffit pas dans de nombreux cas pour accéder à des études supérieures. Sans compter le phénomène de triche qui rampe et s'accroît... Et le coût faramineux ! Le supprimer fera faire de sérieuses économies, en temps et en budget. Il faut également prendre enfin en compte l'énorme injustice que représente cet examen envers les candidates qui ont le malheur d'être « indisposées » à ce moment-là, avec la fatigue, les douleurs, la gêne... décuplées par le stress. Socialement parlant, le BAC est une aberration : il ne ressemble à rien qui puisse se passer dans la vie réelle. Mieux vaut en revanche préparer les lycéens à chercher du travail, un logement, à faire des CV, à passer des entretiens d'embauche, à chercher des plans B. Bref, tout ce qui les attend vraiment !

Qu'est-ce que le secondaire selon le PACTE ? Un retour aux sources de la connaissance, qui est étymologiquement une naissance de la personne à tout ce qui l'entoure et une naissance heureuse, enthousiaste. Lieu à la fois de découverte, de créativité, de réflexion, de travail, de recherche, d'organisation, d'autonomie, d'entraide, de plaisir etc. De ce qui fait l'étoffe d'un esprit à la fois capable de se nourrir seul tout au long de sa vie et aussi de se mettre au service d'une mission, efficacement, dans le monde du travail et dans la société.


Suivez nous
sur les réseaux sociaux

Partagez cette page avec vos ami(e)s en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus

Plan du site - Adhérer - Faire un don - Mentions Légales
Site créé par Monwebsurmesure

© PACTE - 2017/19