Logo/BanniÈ

Le secondaire (collège et lycée)

Les contenus d'apprentissages (suite)

- L'éducation physique et sportive visera la santé et l'esprit d'équipe. On parlera ensemble de respect du corps, du sien propre et de celui de l'autre. Plutôt que les compétitions, les professeur(e)s organiseront des sorties rando, ski, nage, voile, kayak... où le corps vibrera avec la nature ! La beauté du geste sera au cœur des objectifs d'apprentissage et non sa performance. Relativiser le culte du record et du score, liés à des instincts de domination. On pourra le faire expérimenter aux jeunes.

- L'éducation civique, loin d'être purement théorique, prendra chair dans des exercices en live où les adolescent(e)s s'organiseront fictivement en assemblées constitutives, en assemblées parlementaires, en groupes de travail parlementaire, en conseils municipaux. Il y aura organisation d'élections, de référendums, vote de budget, création de partis, organisation de campagnes électorales etc. On invitera des élu(e)s locaux à parler de leur vie, de leur travail. Cela rendra familier aux jeunes un fonctionnement politique qui actuellement, hélas, semble loin des citoyen(ne)s. En outre, cela développera les aptitudes à l'expression en public et au travail en équipe. Des actions seront faites au sein des établissements : organisation de voyages, de concerts, actions écologiques etc. L'altruisme et la solidarité feront partie de cet enseignement, à commencer par le tutorat volontaire des plus « à l'aise » envers les élèves en difficulté (tutorat encadré par un adulte). Les devoirs à rendre seront allégés pour celles et ceux qui s'investiront dans cette tâche. L'éducation civique déroulera l'histoire des mouvements d'émancipation, de décolonisation, de conquête des droits de la personne et s'ouvrira à la question du droit pour les animaux et le Vivant.

Au lycée, on ajoutera des modules préparant à la vie adulte : connaissance du monde du travail, vie politique nationale et internationale, qu'est-ce qu'être indépendant (gestion de l'argent, fiscalité, droits sociaux, structures d'aide, système de santé, notions de base en droit pénal et droit du travail, contraception, parentalité etc). Cela les rendra autonome plus facilement et les responsabilisera avant leur majorité.

- L'économie, désormais obligatoire au lycée, ne devra pas être le panégyrique du capitalisme mais abordera les autres grands systèmes avec les succès historiques, les échecs ou limites. L'édifice bancaire avec son perpétuel appétit de crédit, et les mécanismes de la dette nationale, y seront expliqués. Les notions de PIB et de croissance seront confrontées à leurs détracteurs. On abordera des questions comme le dumping social et environnemental et les traités de commerce supranationaux. On y parlera des nouvelles solidarités économiques : économie solidaire, monnaies locales, commerce équitable, micro-crédit, banques mutuelles, entreprises autogérées, Scop, revenu universel... Les élèves apprendront à monter un projet d'entreprise, à réfléchir à la justice salariale, à la protection des travailleuses et travailleurs. C'est en situation que ces questions, cruciales pour leur vie professionnelle, vont prendre du relief.

=> Lire la suite : Suppression du brevet et du BAC. Orientation


Suivez nous
sur les réseaux sociaux

Partagez cette page avec vos ami(e)s en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus

Plan du site - Adhérer - Faire un don - Mentions Légales
Site créé par Monwebsurmesure

© PACTE - 2017/19