Logo/BanniÈ

INSTITUTION

Pour une Assemblée nationale au service de la société civile

Le poumon de la démocratie. Il faut apporter tous nos soins à cet organe vital afin qu'il représente vraiment les citoyen-ne-s.

Une « micro-société civile »

- Instauration d'un pourcentage de 25% de citoyen-ne-s tiré-e-s au sort pour une année sur le principe des jurys populaires, sur des listes citoyennes où chacun-e pourra s'inscrire et réparti-e-s équitablement dans les différentes catégories socio-professionnelles; statut égal à celui de l'élu-e avec aide au retour à l'emploi pour ceux et celles issu-e-s du secteur privé à la fin du mandat (fonctionnaires : possibilité de retrouver son poste)

- Panachage obligatoire des élu-e-s issus du privé et du public selon la composition de la population active (actuellement le secteur public emploie un peu moins de 20% des travailleurs en France)

- Réservation des trois quart des sièges à des moins de 59 ans

- Respect de la parité femmes/hommes

Des représentant-e-s jugé-e-s sur pièces

- obligation pour tou-te-s de tenir un site web pour faire état de son travail et d'organiser une réunion-bilan tous les quatre mois avec ses électrices/teurs 

- au bout de deux ans, possibilité pour les électeur-trice-s de demander la démission du-de la député-e avec désignation automatique de celui-celle qui avait eu le plus de voix après lui-elle aux élections

Des entrées en politique façonnées par le contact avec le terrain

- obligation pour tous les nouveaux élus-nouvelles élues ou entrant dans la fonction de député-e (désignation sur liste citoyenne), de passer deux mois (rémunérés) en immersion dans des milieux socio-professionnels qu'ils-elles ne connaissent pas, sous forme de stages d'observation de 2 ou 3 jours. Idem pour des stages d'observation en milieu animalier (refuges, réserves) et dans des branches de l'économie solidaire et écologique

- possibilité pour les futur-e-s candidat-e-s à la législature, de stages d'observation auprès des élu-e-s de leur choix avec une indemnité (un trois quart de Smic) et la gratuité des déplacements et frais de bouche nécessaires à ce stage

=> Lire la suite : Retrouver une partie de la souveraineté populaire - Suppression du Sénat - Conclusion


Suivez nous
sur les réseaux sociaux

Partagez cette page avec vos ami(e)s en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus

Plan du site - Adhérer - Faire un don - Mentions Légales
Site créé par Monwebsurmesure

© PACTE - 2017/21