Logo/BanniÈ

La pêche industrielle et « de loisir »

La pêche « no kill »

Pêche qui consiste à remonter les poissons avant de les relâcher, blessés. Le pêcheur prend plaisir à pêcher, c’est-à-dire à attendre que le poisson « morde », à le tirer hors de l’eau, le capturer mais ne veut pas le tuer et préfère le remettre à l’eau. Soit par sensibilité écologiste, soit parce qu’il ne veut pas le tuer par souci de ce qu’il endure. Cela n’empêche pas le poisson capturé d'être bien souvent profondément blessé par l’hameçon et par les manipulations. Les chutes, le contact avec le filet ou la main entaillent la peau délicate et transparente du poisson. Cette muqueuse externe le protège contre les infections et protège les tissus sous-jacents contre l'entrée ou la sortie excessive d'eau. Toute blessure peut être fatale au poisson. L’hameçon lui-même est toujours source de blessure. Le poisson dont la bouche est gravement lacérée peut devenir incapable de s'alimenter. De nombreux poissons sont relâchés avec l’hameçon encore accroché aux branchies ou à des organes internes s'ils l'ont avalé. Les pêcher et les remettre à l’eau reste une extrême violence exercée à leur encontre.

=> Lire la suite : Les mesures du PACTE


Suivez nous
sur les réseaux sociaux

Partagez cette page avec vos ami(e)s en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus

Plan du site - Adhérer - Faire un don - Mentions Légales
Site créé par Monwebsurmesure

© PACTE - 2017/19