Logo/BanniÈ

Santé

Santé (4)

Dans les zones rurales (autrement dit, hors des villes et loin des plages), nous manquons de praticiens conventionnels de santé (médecins généralistes, spécialistes, dentistes, kinés, infirmières etc). L'âge moyen des médecins est de près de 55 ans signifiant que la moitié du peu qui reste sera à la retraite dans dix ans. Les jeunes praticiens refusent de venir à la campagne car ils gagnent plus en travaillant nettement moins en ville (ils ne respectent pas le tarif sécu en zone urbaine). Les mesures actuelles pour les inciter à s’installer à la campagne sont inefficaces (maison médicale clés en main, allègement fiscal, charges sociales conséquentes sur cinq ans, financement des études de ceux qui acceptent de s’installer en zones défavorisées pour quelques années).

Coté pathologie, comme partout en zone rurale, les maladies liées aux pesticides (Parkinson, cancers de la vessie, lymphomes non hodgkiniens, cancers de la prostate) sont plus élevées qu'ailleurs tant chez les travailleurs agricoles que chez les riverains. Le taux d'obésité est en hausse rapide chez les populations précaires en raison de l’absence de prévention par éducation diététique (donc hausse du diabète et des maladies cardio-vasculaires) aggravant la surcharge de travail des médecins et des spécialistes.

- Le PACTE revendique une santé publique gratuite pour tous, une prise en charge à 100% des appareils auditifs de tout type, des soins dentaires et d’ophtalmologie

- Prise en charge publique totale des cures de désintoxication alcoolique, tabagique, toxique, alimentaire à ceux qui sont dépendants ou en surpoids (sans perte de salaire suite à l'arrêt de travail pendant la cure) avec contrôle régulier a posteriori du maintien du résultat

- Campagnes notables de prévention effective (pas de vagues slogans)

- Augmentation du numerus clausus de 10% du nombre de médecins formés afin qu’il soit égal au nombre des médecins qui partent à la retraite avec obligation de devoir "reprendre la patientèle" pour s'installer dans une zone sur-dotée

- Amélioration de la répartition des praticiens de santé pour un meilleur accès aux soins

- Etablissement d’une assurance complémentaire maladie gérée par la sécurité sociale (les frais sont moins de 7% via la sécu et de plus de 20% via une assurance privée)

- Dans les centres de soins, prévoir un espace pour la visite aux patient(e)s de leur animal de compagnie 


Les différentes parties

SANTÉ - ALIMENTATION


Suivez nous
sur les réseaux sociaux

Partagez cette page avec vos ami(e)s en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus

Plan du site - Adhérer - Faire un don - Mentions Légales
Site créé par Monwebsurmesure

© PACTE - 2017/19