Logo/BanniÈ

Le combat de coqs

Régions concernées

La majorité des pays occidentaux condamnent la pratique des combats de coqs considérés comme actes de cruauté. Hormis la France, 27 pays autorisent ou tolèrent encore l'organisation de combats, notamment : Philippines, Andalousie, îles Canaries, Mexique, Pérou, Puerto Rico, République dominicaine, Cuba, îles Vierges américaines, Guam etc. Ils sont interdits en Louisiane depuis août 2008. En France, cette pratique est autorisée dans certaines localités : Nord-Pas-de-Calais, Réunion, Guyane, Antilles française, Polynésie française. Dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais, les gallodromes sont couramment installés dans les arrière-cours de cafés.

Évolution de la législation en France

En 1850 une loi interdit les combats mais les « coqueleux » continuent de les perpétuer clandestinement pendant plus d’un siècle. En 1951 la corrida bénéficie d’une dérogation dont ne bénéficient pas les combats de coqs. En 1963 une nouvelle loi plus stricte entre en application, mais modifiée en 1964 pour satisfaire les « coqueleux » qui protestent d’une différence de traitement par rapport à la corrida, les combats de coqs entre alors dans la dérogation.

Position du Conseil constitutionnel vis à vis de l’ouverture de nouveaux gallodromes

Le Conseil constitutionnel a jugé, en 2015, conforme à la Constitution l’interdiction de créer de nouveaux gallodromes. En 2012 les juges constitutionnel-le-s avaient déjà reconnu la conformité de cette « différence de traitement » dans une décision portant sur la corrida, mais ils-elles ne s’étaient pas exprimé-e-s sur la condamnation par la loi de toute création de nouveaux gallodromes. D’autre part, relèvent les sages, « il ressort des travaux préparatoires de la loi » sur les combats de coqs que le-la législateur-trice a entendu encadrer plus strictement « afin d’accompagner et de favoriser [leur] extinction ». Pour les combats de coqs, bien que toujours autorisés dans les lieux où existe une tradition ininterrompue, il n’est plus question de permettre de nouveaux gallodromes. Ils devraient donc à terme disparaître quand les gallodromes sont détruits ou cessent avec la fermeture des cafés où ils sont installés.

Situation actuelle dans la région Nord-Pas-de-Calais

La fédération du Nord rassemblerait environ 2000 adhérent-e-s contre 15 000 dans les années 1920. Plus de 40% sont des Belges, ces combats étant interdits en Belgique depuis 1929. En 2013 la région comptait 32 gallodromes officiels.

=> Lire la suite : Les combats de coqs dans la cause animale - Mesure du PACTE


Les différentes parties

Suivez nous
sur les réseaux sociaux

Partagez cette page avec vos ami(e)s en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus

Plan du site - Adhérer - Faire un don - Mentions Légales
Site créé par Monwebsurmesure

© PACTE - 2017/19