Logo/BanniÈ

Agriculture

Un monde au bord de la rupture

L'heure est gravissime, malgré les refrains lénifiants de nos dirigeants. Ceux-ci ne sont que les fantoches d'un pouvoir qui est en réalité aux mains des multinationales (donc pour ce qui concerne ce sujet, machines, pétrole, semences, filière agrocarniste) qui ont tissé pour nous Occidentaux, une toile chatoyante, aux couleurs trompeuses. La vie peut paraître douce, surtout en France, mais il y a de plus en plus de misère et de suicides, surtout chez les agriculteurs. De maladies dues à la malbouffe, à la pollution, à une consommation excessive de viande et de produits animaux. De cancéreux de huit ans...

Ce qui se passe sur d'autres continents nous concerne aussi car notre mode de vie fondé sur un mépris du Vivant, apporte la désolation : les nouveaux-nés difformes de tel village entouré de champs OGM arrosés au Round-Up, au Brésil ou en Argentine pour que notre steak arrive au rabais dans l’assiette, ce sont nos nouveaux-nés. Ce sont aussi des écoliers du Bordelais assiégés par des pulvérisations mortelles dans les vignes. Ces paysannes et paysans chassés de leur terres et imbibés de pesticides pour que les petits pois nous coûtent trois sous, ce sont nos soeurs, nos frères. Ces suicidés d’OGM qui ont coûté cher mais n'ont pas tenu leur promesse (par exemple pour le coton en Inde), ce sont nos suicidés. Extirpons-nous de l'immobilisme, regardons ce qui se fait déjà et porte en soi les promesses d'un monde possible, juste et durable !

=> Lire la suite : Tuer, manger à en crever : retour de manivelle


Suivez nous
sur les réseaux sociaux

Partagez cette page avec vos ami(e)s en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus

Plan du site - Adhérer - Faire un don - Mentions Légales
Site créé par Monwebsurmesure

© PACTE - 2017/19