Logo/BanniÈ

Les cirques avec animaux

Dressage

Il s’exerce par :

- La peur, qui dès le plus jeune âge de l’animal donne une position de force à son « dresseur » et garantit que l’animal n’aura pas l’envie de se rebeller ou de se défendre.

- La privation de nourriture qui fait partie en général de punition en cas de « non-respect » face aux demandes de son « dresseur ».

- La violence physique qui s’exprime par des coups à l’aide de fouets pour les fauves, les camélidés et les chevaux, ou de pics pour les éléphants. Ces instruments sont omniprésents non seulement lors du dressage mais aussi pendant les représentations pour rappeler à l’animal ce à quoi il fera face en coulisse s’il n’obéit pas. Ces preuves d’intimidation envers les animaux et de supériorité du « dresseur » sont visibles de tous et ne peuvent être ignorées.

Situation des cirques avec animaux

Pays à interdiction totale : Grèce, Autriche, Belgique, Pays-Bas, Pérou, Portugal, Danemark, Malte, Finlande, Suède, Hongrie, Inde, Israël, Lettonie, Liban, Slovénie, Singapour, Mexique, Bolivie, Bulgarie, Chypre, Costa Rica, Croatie.

Pays à interdiction partielle (par restriction d’espèces, ou par ville) : Royaume-Uni, Etats-Unis, Allemagne, Norvège, Pologne, Irlande, Australie, Brésil, Canada, Chili, Chine, Espagne, Estonie, République tchèque, Slovaquie, Taiwan, Argentine.

=> Lire la suite : Les mesures du PACTE


Les différentes parties

Suivez nous
sur les réseaux sociaux

Partagez cette page avec vos ami(e)s en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus

Plan du site - Adhérer - Faire un don - Mentions Légales
Site créé par Monwebsurmesure

© PACTE - 2017/19