Logo/BanniÈ

Répression du diktat spéciste

Le PACTE soutient les personnes interpellées, inculpées, condamnées pour avoir pu commettre des actes visant l’exploitation animale. Nous reconnaissons, douloureusement, la légalité de cette exploitation mais nous revendiquons son abolition car elle est tant cruelle que futile.

Depuis longtemps les animaux, et les «produits dérivés» qui en découlent (alimentaires, vestimentaires, loisirs, scientifiques etc), peuvent être facilement et rapidement remplacés par les alternatives sans origine animale. L’humanité et la planète en tireraient également d’innombrables bénéfices.

La légalité de la dictature spéciste est subie par les animaux et les gens qui les défendent. Or, une nation est civilisée quand elle a abrogé ses lois discriminantes.

L’histoire nous rappelle que moult avancées sociales ont été obtenues grâce à des luttes, souvent violentes et en dehors de la loi de l'époque, contre le système barbare qui sévissait. Par ces temps de crise générale et de peuples anesthésiés, il est bien de s’en souvenir.

Donc le PACTE reconnait aussi la désobéissance civile afin de nous débarrasser des oppresseurs lorsqu’elle est nécessaire. Nous appelons alors à la solidarité envers les activistes qui agissent courageusement pour la liberté au détriment de la leur.

"Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs." (article 35 de la Déclaration des Droits de l'homme et du citoyen; et de la Constitution du 24 juin 1793)



Répression du diktat spéciste



PACTE soutient les militant-e-s

En savoir plus


Eotopia ou la possibilité d’une île ?



Par Léa Staraselski du PACTE

En savoir plus


Suivez-nous
sur les réseaux sociaux

Partagez cette page avec vos ami(e)s en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus

Plan du site - Adhérer - Faire un don - Mentions Légales
Site créé par Monwebsurmesure

© PACTE - 2017/18