Logo/BanniÈ

Sexisme

Le sexisme et les inégalités hommes-femmes dans la société

La pensée patriarcale doit disparaitre !

Cependant d'après l'Observatoire des inégalités, tous temps de travail confondus, les hommes gagnent encore 23,5% de plus que les femmes. Près de 11% des écarts de salaires entre les deux sexes sont inexpliqués et relèvent d’une discrimination « pure ». Le taux d'activité des femmes progresse, mais reste inférieur à celui des hommes, notamment en présence de jeunes enfants. Les femmes travaillent beaucoup plus souvent que les hommes à temps partiel. Les hommes et les femmes qui occupent un emploi se répartissent très différemment par secteur d'activité. Elles occupent moins souvent que les hommes des emplois d'encadrement et de direction. L'emploi féminin a augmenté d'un quart ces vingt dernières années, alors que celui des hommes reste quasiment constant. Cette montée en puissance des femmes sur le marché du travail a été plus marquée en haut et en bas de l'échelle des postes.

Les femmes, de plus en plus qualifiées, représentent aujourd'hui 39% des cadres contre 30% il y a vingt ans. Parallèlement, la structure de l'emploi non qualifié qui regroupe un salarié sur cinq, a changé : de plus en plus tertiaire, cet emploi est également plus féminin qu'il y a vingt ans. Occupé à 62% par des femmes aujourd'hui, contre 56% en 1990. Elles restent par ailleurs surexposées au chômage mais l'écart de situation avec les hommes diminue. Elles restent également trois fois plus souvent en sous-emploi que les hommes, sans que l'écart ne se réduise vraiment. Le marché du travail demeure très clivé selon le sexe : peu de métiers approchent la parité et la mixité a progressé lentement depuis vingt ans, surtout dans les métiers les moins qualifiés. En matière de revenu salarial, l'écart entre hommes et femmes s'est quelque peu réduit, en passant de 29% en 1991 à 25% en 2009.

Enfin, avec l'augmentation des durées cotisées par les femmes au fil des générations, les écarts de retraite se sont amenuisés. Cependant les femmes devraient continuer à moyen terme à partir en retraite avec des pensions inférieures en moyenne à celles des hommes, du fait de la persistance des écarts de salaires, selon le rapport de l'INSEE. 

=> Lire la suite : Une femme décède tous les trois jours sous les coups de son compagnon


Les différentes parties

Suivez nous
sur les réseaux sociaux

Partagez cette page avec vos ami(e)s en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus

Plan du site - Adhérer - Faire un don - Mentions Légales
Site créé par Monwebsurmesure

© PACTE - 2017