Logo/BanniÈ

Homophobie

Où en sommes-nous en 2017 ?

Quatre ans après l’adoption du mariage pour tou-te-s et une hausse sans précèdent du nombre de témoignages d’actes homophobes, comment évolue aujourd’hui l’homophobie ? Est homophobe toute organisation ou individu rejetant l’homosexualité et les homosexuel-le-s, et ne leur reconnaissant pas les mêmes droits qu’aux hétérosexuel-les. L’homophobie est donc un rejet de la différence, au même titre que la xénophobie, le racisme, le sexisme, les discriminations sociales liées aux croyances religieuses, aux handicaps etc. L’hétérocentrisme est l’ensemble des représentations et des valeurs faisant de l’hétérosexualité la norme unique à suivre en matière de pratique sexuelle et de vie affective. Il peut inclure la présomption que chacun est hétérosexuel ou bien que l’attirance à l’égard de personnes de l’autre sexe est la seule norme et donc supérieure. L’hétérocentrisme fait référence aux privilèges des personnes hétérosexuelles aux dépens des gays, lesbiennes, et bisexuel-le-s.

Basé sur les centaines de témoignages que l'association SOS homophobie reçoit chaque année sur sa ligne d'écoute, son site internet ou lors d'événements, il constitue aujourd'hui la seule publication permettant de suivre, l'évolution de la lutte contre l’homophobie, la biphobie et la transphobie. Plus de 60% des témoignages reçus concernent l'homophobie et la transphobie du quotidien (lieux publics, famille, travail, voisinage, commerces, services, milieu scolaire). La situation est préoccupante : en vingt ans, l’homophobie ordinaire faite essentiellement d’ignorance et de rejet, s’est transformée en refus de l’égalité des droits et en violences verbales ou physiques assumées à l’encontre des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transsexuelles. La lutte contre l’homophobie, la biphobie et la transphobie passe par la mise en place d’une ambitieuse politique de prévention. Expliquer la diversité, sensibiliser à l’acceptation des orientations sexuelles. Outils et dossiers de sensibilisation doivent être préparés et présentés autant que possible, partout où cela est nécessaire : milieu scolaire, auprès des policiers, dans divers contextes professionnels. Enfin, pour que ces discriminations ne soient plus considérées comme négligeables, voire inexistantes, la lutte passe aussi par la visibilité de la réalité des agressions homophobes. 

=> Lire la suite : Mesures contre l’homophobie


Les différentes parties

Suivez nous
sur les réseaux sociaux

Partagez cette page avec vos ami(e)s en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus

Plan du site - Adhérer - Faire un don - Mentions Légales
Site créé par Monwebsurmesure

© PACTE - 2017