Logo/BanniÈ

Corrida

La tauromachie en France

Comment admettre toute l'incohérence de la législation qui autorise la corrida dans le sud du pays alors qu’elle la considérerait partout ailleurs comme actes de cruauté sur l'animal, donc formellement interdits ?!

Aussi, comment tolérer le formatage subit par certains enfants qui, dans ces régions, soit en tant que spectateurs, fréquentent les arènes car subissant très tôt l'influence socio-familiale, soit même en tant qu'acteurs initiés dès l'âge de 10 ans (parfois plus tôt encore !) à « l'art » de tourmenter et de tuer des taurillons dans les terrifiantes « écoles taurines » ?...

Citons les faveurs envers la corrida d'un certain milieu politique mais également culturel et médiatique français, les subventions de l'Union Européenne aux éleveurs de taureaux, et le problème du financement par de l’argent public (rétribution des « matadors », achat des taureaux et renflouement des corridas qui, à titre de rappel, sont très fréquemment déficitaires).

N’oublions pas non plus parmi les différents supports dont bénéficie ouvertement l'édifice tauromachique, celui qui, pour être épineux et délicat à aborder, ne s'en avère pas moins de taille puisque s'inscrivant dans la durée et selon un contexte social plus étayé qu'on ne le pense : l'Église catholique.

=> Lire la suite : Histoire de la tauromachie


Suivez nous
sur les réseaux sociaux

Partagez cette page avec vos ami(e)s en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus

Plan du site - Adhérer - Faire un don - Mentions Légales
Site créé par Monwebsurmesure

© PACTE - 2017