Logo/BanniÈ

Lettre ouverte du PACTE à Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé

A l’attention de Madame Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé

Paris, le 29/06/2017

Madame la Ministre,

Comme suite à votre souhait, lors de votre déclaration publique du 16/06/2017, de rendre  « obligatoire les onze vaccins » destinés aux enfants, « pour une durée limitée, qui pourrait être de cinq à dix ans », le Bureau politique du PACTE (Parti Antispéciste Citoyen pour la Transparence et l’Ethique) vous fait part de sa totale désapprobation.

En effet ce projet de vaccination forcée serait une véritable menace sur nos libertés individuelles et irait à l’encontre des règles minimales de sécurité sanitaire.
Deux questions principales en émanent :

- Qu’en est-il des accidents post-vaccinaux non ou mal répertoriés, ou des effets indésirables graves, ainsi que des procès intentés par les victimes ou leur famille ?

- Quel est l’impact à moyen et long terme d’une injection de 11 vaccins sur le système immunitaire immature de jeunes enfants ?

En revanche, nous souhaiterions : 

- Que la France s’oriente vers la liberté de choix du modèle suédois, en accord avec la loi Kouchner du 4 mars 2002.

- Que la France puisse respecter la décision suivante :  le 9 juillet 2002, la Cour Européenne des Droits de l'Homme a mentionné que la vaccination obligatoire, en tant que traitement médical non volontaire, constituait une ingérence dans le droit au respect de la vie privée et familiale garanti par l'article 8 de la Convention européenne.

- La transparence d’une recherche indépendante des laboratoires pharmaceutiques, avec une accessibilité des données épidémiologiques aux citoyens, mettant en œuvre une évaluation objective des besoins et de l’efficacité/toxicité de chaque vaccin.

- Une analyse scientifique indépendante et objective des risques médicaux liés aux différents types d’adjuvants, ainsi que la présence de nanoparticules déclarés ou pas, et des risques d’association de vaccins chez les nourrissons.

- Une meilleure prise en compte de la particularité des individus et de leur santé.

- Une réelle politique de prévention de santé dans le cadre d’une médecine intégrative, où médecine conventionnelle et pratiques traditionnelles se complètent et œuvrent ensemble à l'avantage des consultants.

- Une véritable recherche scientifique indépendante globale faisant le lien entre la santé et l’écologie/environnement de façon globale, ainsi qu’une accessibilité de ces données à tous les citoyens.

Aussi, nous nous permettons de vous rappeler la disparité des obligations vaccinales en Europe par le tableau ci-après.

En conséquence, nous vous requérons par la présente et sous forme d’une lettre ouverte, pour le bien commun et à titre de précaution, de bien vouloir renoncer à votre projet.

Nous vous prions d’agréer, Madame la Ministre, l’expression de notre haute considération.

Le Bureau politique du PACTE.

N.B. : copie adressée à Emmanuel Macron, Président de la République

Lettre ouverte du PACTE à Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé
Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Source tableau : Le Figaro Santé du 12/01/2016. NB : l’Italie a depuis changé sa politique vaccinale à 10 vaccins obligatoires



Réunion du PACTE à Nantes



Réunion publique du PACTE le samedi 29 juillet à Nantes

En savoir plus


Lettre ouverte du PACTE à Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé



Le PACTE a adressé un courrier à Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé, lui demandant de renoncer à son souhait de rendre obligatoire 11 vaccins.

En savoir plus


Suivez-nous
sur les réseaux sociaux

Partagez cette page avec vos ami(e)s en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus

Plan du site - Adhérer - Faire un don - Mentions Légales
Site créé par Monwebsurmesure

© PACTE - 2017